une technique eprouvee et efficace..un résultat garanti

L’implantation capillaire, résultats et effets

Le Traitement capillaire à Paris est une méthode très sophistiquée faisant appel à la technique des implants capillaires. La Microgreffe sans cicatrice est une véritable aubaine pour réduire de manière significative une calvitie gênante. Les hommes et les femmes qui souffrent d’avoir à dissimuler, sous des postiches souvent désagréables à porter un crâne dégarni,  ont maintenant une solution adaptée à leur besoin. Les implants capillaires à paris. La science, en perpétuel évolution, apporte dans son escarcelle de nombreuses innovations qui rendent la vie des hommes plus facile. En permettant d’affiner, depuis deux décennies, un mode opératoire qui dans sa simplicité tient du génie, le traitement capillaire touche le physique comme le moral. La pression sociale, faite de mode où l’esthétiquement correct est roi peut poser de gros problèmes, contraindre à la dissimulation et générer des frustrations. En dépassant sa timidité, en osant s’adresser à un professionnel, un praticien spécialisé, le patient découvre qu’une calvitie n’est ni une malédiction ni une punition à vie. Fini les perruques que l’on a peur de perdre ou que l’on pense avoir mal positionnées ou les implants d’un autre âge qui pousse par petits paquets bizarre. Aujourd’hui, avec les années d’expérience derrière soi, les médecins savent anticiper et faire pour un résultat optimum. Les cheveux sont récoltés follicule par follicule et réimplantés de la même manière. Cette délicate précision permet de positionner avec justesse les nouveaux cheveux, en respectant parfaitement l’implantation d’origine. On évite ainsi les effets désastreux de repousse en champs de poireaux qui donne un aspect très dessin animé difficile à assumer. Tous les atouts sont réunis pour une conclusion heureuse. Pas de douleur, pas de cicatrice et une ergonomie à effet nature de la chevelure obtenue. Bien sûr à quarante ans on ne promet pas le système pileux des 20 ans. Mais on réduit considérablement la calvitie qui visuellement est désagréable. Les cheveux implantés sont de vrais cheveux. Ils poussent ensuite toute la vie. Le cycle est simple. On récolte les bulbes, on les replante, le cheveu tombe puis repousse et se fortifie en quelques semaines. En deux ou trois semaines les nouveaux cheveux sont déjà forts et d’une épaisseur normale. Cela parait d’une grande facilité, mais il n’en est rien. Comme toutes les techniques qui tiennent de l’idée de génie, il faut une grande expertise pour les maitriser parfaitement. Le médecin qui officie est en priorité un enquêteur qui cherche à comprendre pourquoi la calvitie, comment va-t-elle évoluer et comment intervenir en restant en parfaite adéquation avec cette évolution. Il ne s’agit pas d’aller planter des cheveux au petit bonheur la chance, on ne réimplante pas dans une zone qui risque de s’appauvrir subitement en laissant au milieu une touffe isolée. La planification de l’avenir du système pileux du patient est primordiale. Une véritable cartographie doit être imaginée. Cet aspect permet de pérenniser les résultats, de se projeter pour anticiper. C’est un chantier à long terme et non pas un rafistolage qui permettra au patient de récupérer son intégrité visuelle et par là même la confiance en soi.