une technique eprouvee et efficace..un résultat garanti

La microgreffe de cheveux, une technique de pointe

La chevelure est un ornement du corps humain d’une importance capitale pour une bonne entente avec soi même. Depuis une vingtaine d’années et après de nombreux tâtonnements,  les techniques proposées sont au point et d’une efficacité réelle. La Transplantation capillaire à Paris utilise la méthode de Microgreffe sans cicatrice. Cette technique éprouvée permet de résoudre un nombre important de calvitie ou d’alopécie, sériées géographiquement sur le crâne. La Microgreffe cheveux à Paris est une option réaliste pour obtenir une chevelure d’une densité satisfaisante et équilibrée. Il est néanmoins important de stipuler que la science offre bien des réponses mais ne fait pas de miracles. En envisageant la microgreffe de cheveux, la première étape du praticien et de son patient sera de développer une stratégie à long terme. La calvitie peut avoir diverses origines qui ne s’appréhendent pas de la même manière. Une implantation de cheveux s’organise un peu comme l’ensemencement de plusieurs champs pour avoir la certitude de récolter régulièrement. La concertation est capitale, de même que la recherche d’antécédents familiaux ou personnels pouvant aider à la mise en place d’une stratégie efficace. La microgreffe vient ponctionner dans la partie de la chevelure qui forme la réserve, le capital. Il est donc de première importance de gérer avec raison et lucidité les extractions et implantations. La méthode consiste à redistribuer de façon harmonieuse une chevelure clairsemée qui laisse apparaître des zones appauvries. Il ne saurait être question de créer par miracle une toison crânienne dense et touffue si le nombre de cheveux d’origine est insuffisant ou trop fin et peu nombreux. Nous sommes ici dans le domaine privilégié de la recherche du bien être esthétique qui se s’obtient qu’en raisonnant avec les moyens qui sont réellement à la disposition du médecin officiant. La préparation des étapes se fait avec soin. Une calvitie peut être évolutive, il faut donc savoir anticiper dans le temps, choisir les zones d’intervention, avoir un fil conducteur en bref une véritable stratégie de guerre pour gagner la bataille. D’autre part il s’agit d’économiser le capital, cette zone derrière la tête sur laquelle les prélèvements se font. Il serait dommageable pour le patient de désertifier une surface pour en fournir  une autre. Le médecin est donc en priorité le régulateur pondéré des envies ou des rêves du patient. C’est sa première mission. En bon professionnel il connaît les limites de sa science. L’éthique tient un grand rôle dans le choix des options. Lorsque la stratégie est déterminée en accord avec le patient, que le plan est clair, tant dans l’explicitation technique que dans les délais de réalisation, alors la suite sera presque une formalité. L’intervention elle-même est indolore, ne laisse aucune cicatrice et permet de réintégrer la vie sociale immédiatement.  Le résultat est aussi visible immédiatement et d’un naturel tel que même l’œil avisé d’un coiffeur ne détecterait aucune anomalie. C’est la qualité même de cette technique qui doit pousser le patient à faire une entière confiance à son praticien pour ne pas risquer de gâcher une réalisation qui obtient des résultats étonnants.