une technique eprouvee et efficace..un résultat garanti

Le déroulé de l’Implantation capillaire Paris

Toute intervention du traitement esthétique doit être comprise comme une intervention réelle, elle n’est pas accessoire et doit se concevoir avec le même sérieux et professionnalisme que n’importe qu’elle autre opération du traitement. La première consultation avec le médecin spécialiste est primordiale. Il s’agit de déterminer avec soin les besoins du patient. La Greffe de cheveux à Paris se prépare avec précision. Pendant la consultation, le praticien interroge et recherche les causes de la calvitie ou de l’alopécie. Il se doit de déterminer si la situation est ponctuelle ou évolutive. Il existe beaucoup de raisons à une perte de cheveux ou à une insuffisance d’implantation. Les antécédents génétiques, la prise de médicaments ou l’existence d’une maladie peuvent expliquer une calvitie. L’action du praticien sera déterminée après analyse pointue du contexte. Des examens sanguins et la vérification du cœur  et de la pression artérielle sont nécessaires et à l’appuie des résultats le plan d’action voit le jour. Le Traitement capillaire à Paris ne nécessite pas d’anesthésie lourde, il s’agit uniquement d’ anesthésie locale légère compte tenu de l’absence de sutures ou autres incisions profondes. L’intervention elle-même est ambulatoire sans hospitalisation. Elle peut se pratiquer aussi bien chez le praticien qu’en clinique. Pendant la consultation les zones d’extractions et d’implantation sont déterminées pour obtenir une cohérence dans le temps. Une calvitie est souvent évolutive, il faut donc anticiper pour être efficace. La gestion du capital des cheveux est aussi un paramètre d’importance. Il ne saurait être question de désertifier une zone pour en implanter une autre. La méthode de greffe de cheveux follicule par follicule permet d’obtenir un visuel très naturel. Les greffons sont prélevés et immédiatement réimplantés. Cette technique, permise par une évolution de la médecine chirurgicale et la miniaturisation des instruments assistés par ordinateur, donne des résultats étonnants. Le jour de l’intervention, le praticien délimite les surfaces à traitée pour un dernier consensus avec son patient.  L’anesthésie locale très légère se pratique sur le cuir chevelu à l’arrière et au dessus du crâne. Toute la procédure qui suit est donc indolore. Le prélèvement sur l’arrière du crâne oblige à raser mais uniquement sur la petite surface d’extraction et donc en limitant les effets visuels inesthétiques. Les unités folliculaires extraites sont triées sous microscope et préparées pour l’implantation minutieuse qui suivra. Le praticien prépare la zone de greffe en exécutant d’infimes incisions. Cette action est la plus importante. La qualité des incisions, qui peuvent être très nombreuses détermine l’aspect visuel définitif. On place ensuite les greffons un par un dans les incisions avec méticulosité. En une heure près de 600 greffons peuvent être implantés. L’intervention est terminée, les zones sont nettoyées, il ni a ni pansements ni bandage. L’aspect de la chevelure est tout à fait naturel, elle peut être coiffée comme d’habitude, il n’y a pas de désagrément ni douloureux ni visuel. Les effets de l’anesthésie locale s’estompent sur 1 ou 2 jours, il est recommandé de prendre pendant une petite semaine des antibiotiques pour prévenir toute infection et un anti douleur léger pour éviter une gêne ou un tiraillement sur le crâne. La vie sociale peut-être reprise immédiatement et les activités sportives après 2 semaines. Les nouvelles racines implantées vont tranquillement faire leur œuvre et en trois mois environ les nouveaux cheveux auront atteints leur maturité. Ce procédé fait appel en réalité à la nature. Hormis l’intervention elle-même tout le processus est ensuite habituel et biologiquement normal. Les cheveux qui poussent.